Ces médias qui ont prévu leur fin

Cet article a été publié dans la newsletter de Médianes le 11 mars 2021.

Ces médias qui ont prévu leur fin

— 11 mars 2021

Quand on évoque l’arrêt d’un média ou d’un for­mat édi­to­r­i­al, on imag­ine un ratage économique, une audi­ence qui n’a pas répon­du présent ou encore des dif­fi­cultés liées à la crise. Pour­tant, met­tre un terme à un pro­jet peut égale­ment être la clef de son suc­cès. Et si toutes les bonnes choses avaient vrai­ment une fin ?

François Bus­nel et Éric Fot­tori­no l’avaient annon­cé dès le lance­ment d’Amer­i­ca. Cette revue, des­tinée à nous inter­roger sur l’Amérique de Don­ald Trump, nous a fait vibr­er le temps de seize numéros. Qua­tre par an pen­dant qua­tre ans : le temps d’un man­dat prési­den­tiel. Ici, on pense la revue comme un objet des­tiné à se col­lec­tion­ner. Un pro­duit fini, en somme, avec une stratégie qui per­met de pouss­er la réflex­ion sur sa propo­si­tion de valeur et son mod­èle économique. De quoi don­ner envie aux lecteurs et lec­tri­ces de s’attarder sur chaque pré­cieux numéro et de savour­er la pho­togra­phie d’une époque sans se per­dre dans le vacarme de l’actualité. Bilan : près de 500 000 ventes sur qua­tre ans.

On peut aus­si penser la fin même lorsque celle-ci ne fai­sait pas par­tie du plan de départ. Par­tir en pleine gloire, il faut dire que ça en jette. Regardez Siham Jib­ril, fon­da­trice de Généra­tion XX, le pod­cast qui donne à écouter des par­cours de vie de femmes per­me­t­tant d’élargir son champ des pos­si­bles… Après qua­tre ans d’existence et plus de six mil­lions d’écoutes, Siham Jib­ril a décidé de clô­tur­er son pod­cast après la dif­fu­sion du cen­tième épisode. S’arrêter pour ouvrir une nou­velle page, et com­mencer par pos­er des pre­mières pier­res avec la sor­tie d’un mag­a­zine con­sacré à l’écoute.

On ne va pas vous racon­ter d’his­toires. Le plus sou­vent, dans les médias, la fin n’est ni prévue ni désirée. On s’y résout lorsque les obsta­cles devi­en­nent trop grands et que les solu­tions man­quent. Dans ce cas, certain·e·s pren­nent le par­ti de (bien) racon­ter cette déci­sion, sans essay­er de la mas­quer. Comme Stanis­las Sig­noud, cofon­da­teur de la mati­nale audio per­son­nal­isée Les Crois­sants. D’abord, par une let­tre explica­tive pub­liée sur le site des Crois­sants. Puis, un an plus tard, via un fil sur Twit­ter racon­tant cette fin du point de vue de l’entrepreneur, du ren­dez-vous au tri­bunal au trans­fert des abon­nements des Crois­sants chez Les Jours. Un retour hon­nête et nécessaire.

La newsletter de Médianes

Pour recevoir directement dans votre boîte de réception de la veille stratégique, des cas pratiques et des nouveaux projets médias, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter. Un jeudi sur deux à 7h.

Vous pouvez réutiliser cet article

Tous nos contenus sont publiés sous licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 3.0 FR), ce qui signifie que vous êtes libre de les réutiliser et les adapter, à la condition de ne pas en avoir une utilisation commerciale, de citer le contenu original et d'ajouter un lien vers celui-ci.

À propos de Médianes

Médianes est un centre de ressources à but non lucratif dédié aux médias, à celles et ceux qui les fondent, et à celles et ceux qui les font. Nous proposons gratuitement des articles et des ressources dédiés aux médias, de la création à la gestion quotidienne. Nous accompagnons également, via notre studio, de nombreux médias en France et en Europe dans le développement de leurs projets.

Découvrir Médianes, le studio

À lire aussi

Passer d’une audience à une communauté

Plus souvent subies que choisies, les interactions entre rédaction et lectorat nées de la transformation numérique des médias apportent pourtant des opportunités inédites pour fidéliser son audience : plutôt que d’abandonner le terrain, voyons comment r·établir le...